– Quand la Mélasse Hypnotise –

Il fait gris. Il fait froid. Je préfère rester à l’intérieur. Tannée de voir un fond de mélasse traîner dans mon garde-manger depuis 1000 ans, je décide de cuisiner des galettes.

J’avais proposé d’aller à la bibliothèque pourtant. Les enfants semblaient relativement enthousiastes. Mais voilà, à l’heure de la collation j’avais le tier de ma progéniture habillée, l’autre tier tout nu et le dernier tier encore en pyjama.

Je n’ai pas engagé le combat. Je n’ai pas déployé de fanfare et de spectacle pour motiver les troupes. J’ai juste abandonné le projet. J’ai déposé la collation à l’îlot et j’ai plutôt attaqué ce foutu fond de mélasse.

Sans cérémonie, je le dépose sur l’îlot. En retrait. En attendant de voir combien de recette de galette ça fera. C’est là que la magie opère. Toute seule.

– Maman! Ton pot est brisé! Ya rien qui coule.

– Oui oui les cocos. Ça s’en vient. La mélasse ça coule lentement.

Mais là! Et si on pèse sur le pot? Est-ce que ça accélère? Et pourquoi soudain le filet est plus petit? Et pourquoi la mélasse se dépose dans la tasse à mesurer en formant un dessin? Ça ne réagit pas comme de l’eau! Et qu’est-ce que ça goûte? Et pourquoi c’est collant?

30 minutes à observer la mélasse couler. Habillé, tout nu, encore en pyjama.

La prochaine fois qu’on me demandera pourquoi j’ai pris la décision d’être maman à la maison, je répondrai: pour regarder la mélasse couler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s