– La Nécessité –

La nécessité est la mère de l’invention, selon Platon. Mais elle est aussi la mère de l’action, selon moi.

Depuis quelques semaines, je procrastinais avec ma liste, toujours interminable, de choses à faire. Depuis jeudi, dans la foulée des mesures extraordinaires mises en place contre la pandémie, soudainement j’ai ressenti l’urgence d’agir.

On s’entend là, pas l’urgence d’aller acheter du papier de toilette. Non non. L’urgence d’optimiser et d’organiser la maison pour pouvoir m’occuper seule de la Triade. Jusqu’à nouvel ordre, l’Homme doit continuer de travailler. Avec les garderies qui ont fermé, moi j’ouvre à nouveau ma pouponnière.

C’est quand même un peu drôle, Covid-19 me force à vivre mon rêve de maman à la maison. Rêve que j’ai abandonné il y a 6 mois. Malgré l’appréhension, je suis curieuse de voir comment ça va se passer. Pour m’assurer qu’aucun enfant ne sera lancé par la fenêtre (la neige ayant fondue, l’atterrissage serait douloureux et, en plus, fini les opérations déneigement, donc je ne m’en débarrasserais même pas!) je devais absolument régler 3 points vitales.

• Nourrir, dans un environnement salubre (autant que possible)

• Endormir, idéalement en simultané

• Divertir, sans aucune tuerie fraternelle

Il y a une certaine limite à ce que je peux accomplir avec une seule main. Avec 2×15 mois et 1x pas-encore-troizan, il m’est impossible de cuisiner des recettes plus complexe que 5 ingrédients ou de laver la vaisselle, la table, les chaises, le plancher, etc. J’ai donc demandé que dis-je? EXIGÉ! que l’Homme et son Paternel me construisent une 2e tour d’observation Montessori. La 1ere fut un tel succès, la compétition est féroce pour y accéder. Avec 2 tours et une chaise je peux avoir la Triade à l’îlot pour la collation, où juste pour jouer et observer pendant que je lave ou popote.

Le défi de la sieste est grand. J’ai rarement, voir même jamais, été capable de faire en sorte que les 3 dorment. En même temps! Chez nous on pratique l’accompagnement au sommeil, des fois en serrant les dents, des fois en imaginant la recette magique du chloroforme pédiatrique, mais toujours avec la conviction profonde qu’un jour ils s’endormiront paisiblement par eux-mêmes. Entre-temps, nous avons réaménagé la chambre des jumeaux pour y inclure un matelas de bassinette. Il servait de coin lecture dans la chambre de la Grande. Elle peut maintenant faire la sieste avec les autres, sans avoir à m’attendre, au risque de manquer le fameux train du sommeil.

Pour ce qui est du divertissement, ça devrait bien aller. Je ne m’attends pas à devenir éducatrice Montessori digne de Pinterest. J’espère surtout pouvoir établir une routine efficace entre manger, jouer dehors, jeux libre et dodo. J’appréhende particulièrement le ramassage de jouets. J’ai beau connaître la chanson des garderies, chez nous ça ne fonctionne que rarement.

Pour citer ma Grande :

Elle: je trouve que c’est le bordel!
Moi: ah oui han? On devrait ranger.
Elle: oui. Mais c’est maman toute seule.

Heureusement, je suis quelques blogs et groupes Facebook qui devraient amener des idées et du soutien pour les semaines à venir.

Et vous? Comment vous voyez ça les 2 prochaines semaines?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s