– Résolument Inconfortable –

Je n’ai jamais été du genre à prendre des résolutions pour la nouvelle année. J’ai accepté depuis longtemps que je n’ai pas une grande force de volonté!

Jadis, dans mon ancienne vie, je me préparerais une longue liste d’objectifs à atteindre. Il y avait des rêves utopiques, des petits objectifs réalistes et des trucs farfelus (comme lire 50 livres!)

Cette année, j’essaye quelque chose de nouveau et de vraiment difficile. Contrôler mon temps d’écran. Ma vie s’échappe entre mes mains et s’écoule sur un petit écran qui me tient en otage.

La raison est simple. L’instant présent m’oppresse. Je fuie ma réalité réelle vers la réalité virtuelle d’autrui. Plutôt que d’affronter mon mal-être en pleine face, je préfère aller contempler la détresse des autres mamans. Je distribue les câlins virtuels sur les comptes FB, plutôt qu’à mes enfants. J’écris en commentaire ce que je ne me dis pas à moi-même. Au fond, c’est une façon détourné et dénaturé de m’aimer.

Je ferme les yeux sur le bordel continuel à la recherche de solution miracle sur Pinterest. J’évite le quotidien en me plongeant dans IG. Je doute constamment de comment faire ceci ou cela, bombardant Google de mes questions incessantes. Impossible de tolérer le délais. Tout doit être dans l’instant.

J’ai donc eu recours à une application qui « tue » mon cellulaire pour moi. J’ai établi un horaire de « travail » qui me force à être avec mes enfants et présente aux repas. Mais le plus important, j’ai établi un horaire qui me force à prendre du temps pour moi. J’ai aussi désinstaller tous les jeux.

Honnêtement, c’est vraiment ça le plus inconfortable pour moi. Durant la sieste j’ai une limite, pour me permettre de faire quelque chose de concret durant ce temps si précieux. Le soir, j’ai un couvre-feu.

Mais, ça, me, DÉMANGE! Je suis constamment en train de retenir ma main qui ne cherche qu’as se tendre. Au beau milieu de mon livre, j’en perds le fil, l’esprit qui ne fait que se tourner vers ce que je manque.

Les bénéfices sont bien réels, mais je dois accepter l’inconfort. Le sevrage est plus intense que je m’y attendais. Peut-être qu’à force ça deviendra naturel. Je l’espère…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s