– L’emprise du Perfectionnisme –

« La personne perfectionniste s’impose des standards d’excellence extrêmement difficiles à atteindre, voire impossibles. »

Louise Careau, Psychologue

C’est l’histoire d’un gâteau d’anniversaire. Depuis seulement 4 ans je suis maman. Je confectionne donc des gâteaux depuis bien peu de temps. J’essaye de me mettre peu de pression, j’aime cuisiner, j’aime apprendre, j’aime ça simple.

N’empêche que c’est plus fort que moi, chaque anniversaire je suis déçue de moi. Cette année ne fait pas exception. Quand j’ai tenté de démouler le gâteau et qu’il s’est effondré dans mes mains, je n’ai vu que l’échec total.

J’ai essayé de sauver mon estime et ne pas contaminer ma fille avec qui je partageais ce moment. J’y suis allée dans l’humour, comme bien souvent.

– Ma fille. Dans notre famille, la tradition sera que nos gâteaux sont laittes, mais y goûtent bon!

– … Moi je le trouve beau ton gâteau maman.

Sa candeur m’a tellement frappée. Le moment est resté en suspend. J’ai pris conscience que ma recherche de perfection m’empêchait de profiter de ce moment de grâce.

Malgré le crémage et les bonbons, je ne pouvais me défaire de l’image du gâteau rapiéçé en dessous. Je n’arrivais plus à voir la beauté de mon oeuvre.

Le perfectionnisme coule dans mes veines comme mon sang. C’est peut-être génétique. C’est certainement une histoire de famille. Est-ce que c’est inhérent à toutes les femmes? Parce que dans ma famille ça se transmet de mère en fille. Toujours est-il que son emprise sur moi me cause bien des tourments.

J’essaye du mieux que je peux de ne pas le transmettre à ma progéniture. Un tout petit peu moins, au moins. Je ne voudrais pas qu’ils aient à se battre contre un syndrome d’imposteur aussi fort toute leur vie.

Aux prises avec des attentes irréalistes envers moi-même, je gâche la simplicité du bonheur.

« Elle doute constamment d’elle-même et n’accepte pas ses limites et ses imperfections. Sa valeur en tant que personne dépend de ses succès et de sa réussite. »

Louise Careau, Psychologue

En voulant bien comprendre les subtilités du perfectionnisme, je suis tombée sur ce texte. Bien qu’écrit pour les étudiants de l’université Laval, il résume bien la distinction entre personne consciencieuse et perfectionniste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s