– Imaginaire ou Mensonge –

Comme toujours, la Grande m’a encore prise par surprise en grandissant trop vite. Cette fois-ci, c’est une première dent de lait qui tombe. Déjà!? C’est peut-être son calendrier naturel. Il me semble qu’elle fait toujours tout trop tôt. Je blâme la grossesse en temps supplémentaire. D’après moi, elle a transféré des semaines de vie dans son calendrier in utero. C’est peut-être aussi le petit contacte entre sa face et le plancher de bois-franc la semaine dernière. J’en doute, mais il faut rester vigilante.

Le résultat final reste le même, un sourire qui a l’air bin fin! La suite logique; se préparer à la venue de la fée des dents. Mais qu’est-ce qu’on invente? On tricote quelque chose sur le coin de la table. La petite souris  va venir chercher la dent en échange d’une pièce. C’est une petite souris parce qu’elle déjà entendu des histoires à ce sujet. Des livres de la bibliothèque et des histoires de sa boîte à histoire. C’est français cet imaginaire, je crois.

De toute façon, j’y connais rien à ces histoires. Quand j’étais petite, la fée des dents m’avait apporté un méga giga sac de couchage. De dinosaures. Fluo dans le noir. Ouais. J’ai pas gobé l’histoire de la fée des dents bien longtemps. J’ai encore le visage de ma mère en mémoire. Son expression de: ouais, chu pas vraiment bonne menteuse, mais j’aime tellement te donner des affaires que j’m’en fou un peu.

On improvise quelque chose donc, mais la Grande ne veut pas se départir de sa dent. Alors on négocie. Peut-être si elle lui fait une jolie carte, en forme de dent, la petite souris s’en contentera. Tant qu’il y a de l’effort, il y a du mérite! Je prends bien soin de la mettre sous l’oreiller. Non, en fait, j’ai oublié, mais elle s’en ait rappelé. S’ensuit une ronde infernale entre la Grande et son frère qui angoissent, chacun dans leur chambre, de la venue de la petite souris. Est-ce qu’elle va les réveiller? Est-ce que ses moustaches vont chatouiller? Est-ce qu’elle va rester dans la maison pour toujours? Qu’est-ce qui va se passer s’ils ont peur? Est-ce qu’elle peut se tromper de chambre?

Je n’ai pas insisté bien longtemps sur le mythe. Allé hop! La carte sur la table. On n’en parle plus. J’aime la magie, mais pas si elle fait peur et empêche mes enfants de se coucher. Plus spécifiquement, j’aime pas quand ma journée en devient interminable.

C’est à se demander pourquoi je m’embarque là-dedans. Faire croire à quelque chose qui ne durera pas. Est-ce que c’est un mensonge, aussi traditionnel ce soit? Est-ce que ça peut être nocif?

J’aime plutôt croire à la magie. On dit que vers 5 ans, c’est l’âge des magiciens. Le réel n’est pas encore bien démarquée de l’imaginaire. Je suis convaincue que c’est une grande source de créativité. J’aime particulièrement personnifier les choses et les éléments. Ça nous a aidé à passer au travers de la peur du vent, que de lui donner un nom (allo Tourbillon!) et trouver des motifs explicables et ses actions imprévisibles. J’ai vraiment beaucoup de plaisir dans mon quotidien à peupler leur imaginaire de contes, de mythes et de magie de toute sorte.

Mais bon, la petite souris va devoir venir me jaser de son fonctionnement. Parce que c’est pas vrai que j’aurai 3x 22 dents à lui soumettre de cette façon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s