– La Couleur de la Maternité –

Hier, j’assistais à la conférence de Ça Va Maman sur la Matrescence, offert par Nourri-Source Estrie (Merci!) C’était extrêmement intéressant et le concept vaut énormément plus de mots que ce que je déposerai ici. Faut juste savoir que le mot Matrescence vient de la contraction entre maternité et adolescence. Le parallèle à faire entre ces 2 moments charnières de nos vie, étant que l’on traverse alors une crise identitaire profonde.

Toutes les mères ne vivent pas ces changements aussi violement que les autres. De la même manière, tous les adolescents ne prennent pas une tangente catastrophique. En ce qui me concerne, la maternité aura été bien plus difficile à naviguer que mon adolescence. On peut toujours valider avec ma mère…

Toujours est-il que dans mes jeunes années, j’avais le sentiment d’avoir devant moi une panoplie de choix identitaire. À un point tel que je trouvais ça rassurant. Peu importe ce que j’aimais, j’allais pouvoir me greffer à un groupe similaire. Mon regard à toujours été tourné vers l’intérieur. Je m’habillais comme je voulais, je faisais ce que j’aimais, avec qui me m’entendais bien. C’était simple de choisir mes couleurs.

Quand je suis devenue mère, j’ai perdu tous mes repères. Si je repense aux 4 dernières années, je vois bien que je me suis perdue, déconnectée. J’ai le sentiment d’avoir oublié qui j’étais et d’avoir dû me rebâtir. Ne me faisant plus confiance pour trouver les bonnes réponses, mon regard s’est tourné vers l’extérieur.

S’est offert à moi alors toute une palette de couleurs et je ne savais que choisir. Je voulais tout être, en même temps, sans défaillance. Les yeux fermés, sans valider avec mes tripes si ces étiquettes me correspondaient. Chaque échec était souffrant parce que je percevais alors que je serais rejetée des différents groupes que je suivais. Je scrutais le regard de l’autre pour trouver la validation.

Toute la souffrance se dissipe quand je tourne mon regard à l’intérieur pour me connecter à moi-même. Je sais alors qui je suis. Je n’ai pas besoin d’un plan d’action pour transmettre le meilleur à mes enfants. Je n’ai qu’à être ma propre couleur et je touche enfin à l’excellence. Tout est alors naturel et doux.

À force de se comparer et vouloir tout donner, on se retrouve avec un mélange plutôt brun foncé. Ce qui inspire, ce qui émerveille, c’est ta couleur brute, étincelante, c’est le motif unique qui t’anime.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s